Compte rendu des JJG 2018

Les journées des Jeunes Géomorphologues se sont déroulées les 26 et 27 janvier 2017 à Lyon, avec l’appui de multiples institutions lyonnaises (Universités Lyon 3, Lyon 2, St-Etienne, ENS de Lyon, UMR Environnement Ville Société, UMR Archéorient, Maison de l’Orient et de la Méditerranée) et bien sûr avec le soutien financier du Groupe Français de Géomorphologie. Grâce à l’ensemble de ces soutiens, vivement remerciés par le comité d’organisation, les inscriptions étaient gratuites pour l’ensemble des doctorants et jeunes docteurs. Grâce à un partenariat avec l’Associazione Italiana di Geografia fisica e Geomorfologia (Aigeo), de nombreux collègues italiens sont également venus présenter le fruit de leurs recherches. Ce partenariat donnera lieu dans un futur proche à l’invitation de jeunes français en Italie.

Au total, une plus d’une vingtaine d’exposés oraux ont eu lieu, accompagnés de 12 présentations interactives sous forme de posters scientifiques. Ces présentations ont été regroupées suivant trois principales thématiques scientifiques : les hydrosystèmes fluviaux, les dynamiques gravitaires et les risques naturels associés, les changements environnementaux (et la géoarchéologie). Ces exposés de grande qualité ont montré la vitalité de la recherche menée dans nos laboratoires. Expertise de terrain, cartographie géomorphologique, SIG, modélisation numérique, techniques de laboratoire : l’arsenal méthodologique des jeunes géomorphologues impressionne par sa diversité. Les résultats ainsi présentés trouveront toute leur place dans un numéro prochain de la revue Géomorphologie : Relief, Processus, Environnement

Les organisateurs avaient également choisi de ponctuer chacune de ces journées par des exposés de grandes figures scientifiques de la géomorphologie lyonnaise : Pr. Michel Mietton et Pr. Yann Callot. Ces exposés ont magistralement montré toute la légitimité de la géomorphologie pour décrypter l’interface homme/milieu ou encore comprendre les changements environnementaux qui ont affecté notre planète. Le comité d’organisation les remercie vivement de leur participation.

Ces journées se sont closes par une sortie de terrain en partenariat avec le Service Archéologique de la Ville de Lyon. Plus d’une vingtaine de participants ont ainsi pu suivre Stéphane Gaillot (merci Stéphane !) à travers les héritages géo-archéologiques que recèlent la ville de Lyon, entre Fourvière et Bellecour.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.