Les sociétés andines face aux changements passés et actuels : dynamiques territoriales, crises, frontières et mobilités

Nicolas Goepfert1, Segundo Vásquez2, Camille Clément1, Aurélien Christol3 (eds.)

 

1 : UMR ARCHAM 8096

2 : Universidad Nacional de Trujillo

3 : UMR 5600 EVS

 

Actes et Mémoire n° 43 de l’IFEA

Publié par l’IFEA et le LabEx DynamiTe (avec le soutien de l’UNT)

 

 

Résumé :

 

Les sociétés andines ont été confrontées et continuent à être confrontées à diverses crises comme le phénomène El Niño, les tremblements de terre, les changements de pouvoir, les crises économiques, les migrations, les modifications du territoire et des frontières. Qu’elles soient climatiques, sociales, politiques ou économiques, temporaires, cycliques ou de plus longue durée, les crises ont généré différents types de réactions chez les populations anciennes et modernes. Les thèmes centraux de ce livre sont les dynamiques territoriales, les frontières et les mobilités dans les Andes, thèmes intemporels qui ont connu vraisemblablement des processus et des solutions communes et/ou totalement différents en fonction des périodes et des aires culturelles. Ce volume réunit 10 articles qui sont le prolongement de communications présentées lors d’une table ronde européenne qui s’est tenue à Paris en 2013. Les trois approches – spatiale, diachroniques et pluridisplinaire – constituent l’originalité et la richesse des contributions qui, sans ériger de nouveaux paradigmes, ouvrent de nouvelles pistes de réflexions. Au niveau spatial, les auteurs, archéologues et géographes, développent travaux et réflexions à partir d’études de cas provenant du Pérou et de l’Equateur, de zones côtières, montagneuses et forestières, mais aussi de la côte Atlantique de l’Amérique du Sud.  Elles traitent aussi bien des sociétés (Mochica et Chimú), et des cultures préhispaniques (Recuay, Yschma et Inca…) que des populations contemporaines des régions de Cuzco et Cuenca. Finalement, le dialogue entre les thèmes abordés et les aires culturelles se fait aussi à travers les différentes méthodologies comme l’archéologie, la géomorphologie, la zooarchéologie, la céramologie, l’ethnohistoire et la géographie. Les articles présentent donc un panorama très intéressant des synergies possibles entre périodes et aires culturels sur des sujets anciens qui traversent le temps et continuent à impacter les sociétés actuelles des Andes.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Étienne Cossart (21 décembre 2016). Les sociétés andines face aux changements passés et actuels : dynamiques territoriales, crises, frontières et mobilités. Changements environnementaux - Atelier 5 UMR 5600 CNRS. Consulté le 20 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/d291


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.